Duo Clarinettes et Piano

Concert le samedi 17 octobre 2020 à 20h.
Auditorium Stephan Bouttet, 6 rue Sadi Carnot, Dinard

Duo Clarinettes et Piano

Claire Voisin – Clarinette

Elodie Roudet – Clarinette

Paul Beynet – Piano

Programme:
Concerto pour deux clarinettes op 35 1er mouvement Franz Krommer
Duo pour deux clarinettes sur la flûte enchantée  W.A.Mozart
Sonate pour clarinette et piano 2ème et 3 ème mouvement Francis Poulenc
Air Traditionnel Klezmer
          Polonaise héroïque op53  Frédéric  Chopin

Les Clarinautes : Toutes deux fraîchement arrivées de leur province natale, Les Clarinautes se rencontrent en 2008 au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de clarinette de Florent Héau.

Suivant ensuite des chemins d’études parallèles, elles se retrouvent régulièrement, à l’orchestre ou pour le goûter. Leur collaboration au pupitre de clarinettes de l’Orchestre Français des Jeunes en 2010 scelle définitivement leur amitié musicale. Elles la prolongent lors de séries de concerts avec l’Orchestre Coruscant, l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris ou pour l’enregistrement de l’album pop symphonique Odino.

Entre deux copinades, Elodie Roudet et Claire Voisin décident finalement de donner un nom à leur duo; les Clarinautes viennent de naître. Désireuses de partager des instants de musique avec des publics toujours différents, elles sont ravies de pouvoir proposer, grâce à l’association Jeunes Talents, plusieurs concerts dans des endroits non dédiés à la musique: maisons de retraite ou hôpitaux.

Elles se produisent également dans d’autres lieux inhabituels: cinéma ou entreprises. Elles défendent avec plaisir un large répertoire, qui balaie toute l’histoire de la musique, de Bach à Edith Piaf en passant par des chansons traditionnelles d’ici et d’ailleurs.

 

Elodie Roudet : Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en clarinette, musique de chambre et pédagogie, Elodie Roudet exerce les différentes facettes de son métier avec passion.

Après de brillantes études au Conservatoire de Rueil-Malmaison dans la classe de Florent Héau, Elodie se perfectionne auprès d’Alexandre Chabod et Nicolas Baldeyrou et intègre le CNSM de Paris en 2010. Elle y obtient une Licence de clarinette dans la classe de Philippe Berrodet et un Master dans la classe de Pascal Moragues, avec une mention Très bien à l’unanimité avec félicitations du jury.

Elle est alors invitée à se produire en récital « carte blanche » aux Etats-Unis, lors du Clarinetfest.

Depuis toujours, Elodie voue un attachement particulier à l’orchestre symphonique. Elle collabore régulièrement avec les grands orchestres nationaux: Orchestre de l’Opéra National de Paris, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National de Lorraine, Orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie, Orchestre de Bretagne… ce qui l’amène à jouer sous la baguette de personnalités telles que Myung-Whun Chung, Tugan Sokhiev, Kazuki Yamada… et à se produire dans les salles les plus prestigieuses, en France et à l’étranger.

Passionnée de musique de chambre, Elodie est lauréate du Tremplin de Musique de Chambre en Rabastinois (2015) et du Concours de Musiques d’Ensembles FNAPEC (2017) avec le Duo Onyx, qu’elle forme avec le pianiste Paul Beynet.

Elodie est également membre fondatrice du trio AYÒNIS, avec Paul Beynet et le ténor Enguerrand de Hys. Cette jeune formation à la nomenclature atypique propose des programmes originaux en réalisant ses propres arrangements. Le trio est en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne depuis 2016 et il se produit dans des lieux et festivals prestigieux tels que l’Opéra de Lille, le Festival de Rocamadour, le Festival 1001 Notes…

Soucieuse de transmettre sa passion pour la musique, Elodie est titulaire du Diplôme d’Etat et enseigne la clarinette au Conservatoire du XIIe arrondissement de Paris.

Elodie est lauréate des bourses de la Fondation Meyer et du Mécénat Société Générale.

 

Claire Voisin : Clarinettiste, originaire d’Angoulême, Claire Voisin se forme auprès d’artistes aux personnalités diverses dont Jérôme Voisin, Florent Héau, Florent Pujuila, ou encore Daniel d’Adamo, Michel Moraguès, Philippe Pannier, Frédéric Stochl… Ces rencontres lui permettent de développer un goût affirmé pour toutes les pratiques de la scène, qu’elles soient orchestrales, chambristes ou plus expérimentales.

Toujours avide de découvertes artistiques et plus particulièrement portée vers un répertoire contemporain, elle est invitée à participer, de 2010 à 2012, à l’International Composer Pyramid Ensemble, projet européen œuvrant pour la création de pièces nouvelles. Elle est également choisie en 2011 pour faire partie de la Klangspuren International Ensemble Modern Academy, sous la direction de Georges Benjamin et des membres de l’Ensemble Modern. En 2015-2016, elle prend part au laboratoire Frictions à l’Abbaye de Royaumont, voué à interroger la forme de concert, en compagnie de danseurs et plasticiens.

Passionnée par le spectacle vivant sous toutes ses formes, elle participe à des projets pluridisciplinaires comme Pentimento de Madonna Bouglione, Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée de la Cie José Manuel Cano Lopez, L’Ours de Tchekhov, par la Cie Aorte, joué au Festival d’Avignon 2012, ou encore Comédie de Beckett par la Cie Si ceci se sait.

Le collectif est pour elle source de création et de richesse. Elle a ainsi travaillé avec l’ensemble Itinéraire pour une tournée de concerts en Colombie puis en France. En tant que chambriste, elles’investit au sein du duo de clarinettes les Clarinautes et du trio Marie Nodier avec soprano et piano balayant ainsi un vaste répertoire de musique savante, traditionnelle et de variétés.

Sa pratique d’orchestre l’amène à jouer notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Poitou-Charentes, l’Orchestre Symphonique Région Centre-Tours, l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris…

Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude ou master de pédagogie, délivré par le CNSM de Paris et enseigne au CRR de Rueil-Malmaison et au CRR de Douai.

 

Paul Beynet : Diplômé du CNSM de Paris en Piano, Accompagnement Vocal et Musique de Chambre, Paul Beynet expérimente depuis son plus jeune âge la polyvalence que lui offrent les 88 touches de son instrument.

Il est lauréat du Concours de Musique d’Ensemble de la FNAPEC (2017), du Concours International de Lied et Mélodie de Gordes (2014) et du Tremplin Musical de Rabastens (2015).

Il est par ailleurs remarqué par le chef d’orchestre David Syrus: «Paul Beynet is a first-rate musician and plays the score with authority and imagination […] Technically he is extremely assured. » Le violoniste et chef d’orchestre Oswald Sallaberger l’invite régulièrement à jouer en soliste, notamment les concertos opus 11 de Chopin et K 414 de Mozart.

Il se produit aussi bien en solo qu’en musique de chambre dans des festivals tels que Les Musicales de Normandie1001 NotesRocamadourUzercheLes Journées Ravel de Montfort-L’AmauryVoi(x)là l’EtéCello FanLes Moments Musicaux du TarnLes Musicales d’OrcivalPasse ton bachJeunes TalentsUn Été à Bourgesla Hugo Wolf Academie von Stuttgartle Fränkischer Sommer Festival (Allemagne) ainsi que sur des scènes de renom telles que l’Opéra de Lille, l’Opéra de Reims, le Théâtre Impérial de Compiègne, l’Opéra-Théâtre de Limoges, la Cité de la Musique, la Seine Musicale, La Chapelle Corneille, le Théâtre du Beauvaisis, l’Auditorium du Musée d’Orsay, l’Auditorium du Petit Palais, l’Auditorium du Musée de Grenoble, la Scène Nationale de Quimper, la Scène Nationale de la Guadeloupe, le Jersey Arts Centre (Royaume-Uni).

La créativité, l’improvisation et la confrontation d’univers artistiques variés étant moteurs pour Paul Beynet, il s’engage dans des projets originaux parallèlement à sa carrière de soliste. Il est ainsi membre co-fondateur d’Ayònis aux côtés du ténor Enguerrand de Hys et de la clarinettiste Elodie Roudet, leur trio explorant un répertoire allant de la musique baroque à la chanson française par le biais de transcriptions. Il enregistre l’album Pentagramme avec le jazzman Edouard Ferlet autour de compositions et improvisations d’œuvres romantiques russes. En complément de son activité de récitals, le duo qu’il forme avec la mezzo-soprano Maria Mirante est sollicité pour créer le premier concert d’action, parfait mélange de musique écrite et improvisée, de théâtre et de cinéma: Le Pianiste qui m’aimait.

Son intérêt pour l’art lyrique et la pédagogie le conduit au CRR de Boulogne-Billancourt où il occupe la place de pianiste au sein de la classe de chant d’Anne Constantin.